Outils pour utilisateurs

Outils du site


interne:cr-2018:cp-03-08-2018

Copil du 3 août 2018

MDL

Retour sur RMLL

Retour sur les conférences et l'animation

Les RMLL se sont bien passées:

  • la première matinée était un peu mal organisée, la médiathèque où devait se tenir une partie du village a refusé au dernier moment de nous accueillir, on s'est retrouvé ensuite au Shadock (un lieu mélange de Fablab, hackerspace et cantine numérique) pour finalement avoir un stand dans le hall du cinéma de l'UGC.
  • Benjamin et Simon ont présenté ROSA le samedi matin (à la place d'Arnaud): 3/4 personnes dans la salle, mais de bons contacts avec les personnes présentes. Benjamin a tenu 60 minutes sans présentation et sans robot (à part le robot BUG).
  • Christian a fait sa présentation le samedi après midi à 14h (pas enregistrée): 5 personnes dans l'amphi, il a dépassé son créneau horaire (+85 minutes au lieu de 60 avec les questions). Une des questions concernait le fait que l'on ne communique pas, personne nous connaît (la personne se trouvait à Brest il y a 4/5 ans et avait cherché un “GUL”, mais ne l'a jamais trouvé).
  • le dimanche, toutes les association se sont retrouvées pour le village dans l'université, + de 100 mètres linéaires de stands (pas très convivial).
  • le lundi: Benjamin a fait sa conférence sur OpenPathView à 10h avec Simon (elle a été enregistrée): presque 20 personnes (en sachant qu'il y avait la soirée du libre la veille). Il a fini à 10h48 et avec les questions il est resté pratiquement jusqu'à midi.
  • l'après midi, on a démarré l'atelier robot BUG: 5/6 personnes dont 3 jeunes, et 2 personnes de la Ligue, on a eu du mal à introduire le sujet, car c'est généralement Arnaud et Stéphane qui font ça, mais finalement au bout de 4 heures, on a réussi à réaliser la première partie du robot.
  • mardi matin: on a suivi quelques conférences: git, sécurité web.
  • Le mardi après midi, on a continué l'atelier robot BUG: 5/6 personnes (3 jeunes dont 1 qui n'est pas revenu et qui a été remplacé par un autre): ça s'est bien passé, car on a travaillé toute la soirée du lundi pour se remettre dans le bain. Simon s'est imprégné du code et l'a refait partiellement pour qu'il soit plus accessible.
  • mercredi: on s'est dispersé pour suivre les conférences: docker, atlastk, parcour'sup.
  • mercredi soir: fin des RMLL avec bal (par pour nous), on a discuté avec Thierry (Angers).

Un grand merci à Tristan, Tanguy et Simon pour leur implications dans l'atelier et les conférences.

Retour sur bilans et organisation RMLL

Sur place, nous n'avons pas eu d'autres éléments concernant les bilans des années précédentes, ni des premières estimations du bilan de Strasbourg.

Dès le samedi matin, nous avons croisé et discuté avec Marc Hépiègne: il a perdu son caractère jovial de 2015, et est pessimiste sur le futur des RMLL, rencontres trop tournées sur elles-mêmes, il préférerait que les acteurs locaux (et nationaux) s’appuient et s'invitent sur des animations existantes locales (ou nationales: fête de la science…) pour faire la promotion du libre tout au long de l'année. Il nous a toutefois confirmé qu'avec 50 000 euros on peut faire quelque chose d'assez démonstratif pour une animation RMLL.

Le cafouillage du samedi matin, nous a montré toute la difficulté de gérer une partie des activités à distance pour le comité d'organisation (au dernier moment, la médiathèque a refusé que le village des stands se tienne dans leur hall d'entrée).

Nous avons croisé quelques acteurs locaux: Alsace Digitale (co-working et cantine numérique) et le “Shadock” (Fablab, hackerspace et co-working), mais nous n'avons pas abordé le sujet de leur implication dans les RMLL, sauf avec Alsace Digitale qui terminait leur événement “Festival EdgeFest” (http://www.edgefest.fr/) et ont profité des RMLL pour ajouter une journée supplémentaire à leur calendrier (http://www.edgefest.fr/rmll.html).

Le village des stands du dimanche nous a confirmé les dires de Marc. Les quelques remarques du public et les discussions avec les exposants nous ont montré qu'il y a peu de nouveautés et d'innovations chaque année et que l'on retrouve “les mêmes têtes” ou les mêmes stands d'une année à l'autre.

Pourtant les animations locales comme les JM2L (12e édition) et les JDLL (https://www.jdll.org/: 20e édition) n'ont pas l'air de souffrir comme les RMLL. Elles sont souvent réduites à une ou deux journées (ou sur trois journées comme l'ont été les JFL (deux éditions seulement): Journées Finistériennes du Libre 2009 à Brest: le vendredi pour les professionnels, le samedi et le dimanche pour le grand public, l'édition des JFL 2010 à Quimper était étalée sur plusieurs semaines).

Côté bénévole, nous avons vu des équipes déplacer des tables/des chaises, filmer les conférences, tenir la buvette, préparer le barbecue, cuire les tartes flambées. Nous avons pas d'information sur leur nombre, mais il y a sûrement moins de problème à trouver des bénévoles sur 5 jours que d'en motiver pour préparer les rencontres en amont sur 12 mois ou 18 mois comme à Montpellier.

Quelque chose d'étonnant aussi à Strasbourg pour cette édition, il n'y a pas eu de conférences avec des sommités du logiciel libre (Stallman était à Beauvais en 2015).

Le choix des dates, début juillet, et de la programmation n'explique pas non plus complètement la désaffection pour les RMLL, même si dans le cas de notre atelier “fabrique ton robot BUG”, notre partenaire local, la Ligue de l'Enseignement, fédération du Bas Rhin (https://fr-fr.facebook.com/events/2224845837751233/) a eu aussi un mal fou à trouver des enfants pour participer à l'atelier (300 emails envoyés, 2/3 réponses).

Une autre difficulté rencontrée sur Strasbourg était la dispersion géographique entre les différents sites choisis pour accueillir les animations surtout le premier jour: le samedi (mais la Ligue a eu aussi du mal à trouver le lieu, l'adresse indiquée n'était pas bonne). Benjamin a fait plusieurs kilomètres le samedi, aller-retour salle de conférence et le stand. Les éditions RMLL de Beauvais (pas de conférences le samedi/dimanche) et de Nantes (village, stands, conférences dans le même bâtiment) étaient remarquables de ce point de vue là.

Finalement, nous avons eu l'impression qu'il y avait moins de personnes aux RMLL à Strasbourg sur 5 jours (à vérifier avec les éléments officiels que pourra fournir le comité d'organisation des RMLL) que pour la conférence de Richard Stallman à Brest le 12 mai 2015 (amphi Guilcher de la fac de lettres plein à craquer: plus de 500 personnes).

En conclusion, une animation de type RMLL est actuellement difficilement envisageable sur Brest, la solution est plutôt de motiver les bénévoles sur des actions et démonstrations ponctuelles locales tout au long de l'année:

  • une ou deux conférences avec des têtes d'affiche du logiciel libre,
  • fête de la science,
  • fête de l'Internet (Brest, Morlaix),
  • salon du jeu vidéo,
  • “c'est pas net”: Landerneau

OPV

LPH

TyFab

Décalage des OpenLab pour l'année prochaine ? Le Mercredi ? ⇒ Acté à partir de septembre

Local (aka 214)

Devis BMO 2019

  • Un devis pour BMO a été émis au nom de la MDL au mois de juin pour 2019 donc au delà du bail signé par la MDL.
  • Quel est le statut actuel de ce devis ?

Rangement et Nettoyage 214

Le bail du local pour la partie MDL s'arrête à la fin de la l'année, ce bail devrait être repris par une autre structure. Néanmoins il faut prévoir de ranger, nettoyer et de se débarrasser des éléments MDL non essentiels qui se trouvent dans:

  • le stock LPH,
  • les archives (les PCs),
  • le local stockage (au RDC),
  • le stockage (cave).

Prévoir:

  • des sorties vers la déchetterie
interne/cr-2018/cp-03-08-2018.txt · Dernière modification: 2018/07/19 09:07 par christian.jacolot