Outils pour utilisateurs

Outils du site


projets:reseaufablabrest

Les fabriques du Ponant

La réponse du consortium à l’appel à projet “Fablab” : fabriquesponant.pdf ; (@petitsdebrouillards)

Sommaire

Copie ( sauvegarde ) du pad framapad en date du 09/08/2013 : Présentation du consortium “Les fabriques du Ponant” Présentation des membres du consortium :

  • Membres ayant déjà un FabLab (AABB * ) :
    • la Maison du Libre
    • Télécom Bretagne
  • Autres membres :
    • les petits débrouillards Bretagne
    • la cantine
    • qui d'autre ? Technopole, CCI, Urbane Collecte, ….
    • les entreprises de Stéphane ? Arthur ?

Le projet :

  • Contexte :
  • Objectifs : Ce que nous voulons !
  • Stratégie : Comment nous faisons pour l'atteindre
  • Moyens financiers et humains

Ce que chaque structure apporte en terme de moyens humains et matériel Le Budget d'investissement le Budget de fonctionnement et son modèle économique au-delà des 2 ans

  • Evaluation

Sur quels indicateurs vérifierons-nous l'atteinte des objectifs sus-cités

  • fréquentation par le grand public
  • public captif
  • activités régulières (petits hackers, open lab,…)
  • nombre, qualité des projets développés dans le lab
  • nombre, fréquentation et qualité des évènements organisés dans le lab

Le Projet

Contexte et Diagnostic territorial

Dynamique locale

Le territoire brestois est riche sur la thématique du faire soi-même, beaucoup d'acteurs locaux sont inscrits dans cette dynamique de “Do It Yourself”.

La dynamique numérique est inscrite dans le territoire depuis plus de 15 ans (plus de 100 Points d'Accès Publics à Internet - les fameux PAPI - dans la ville, un appel à projet numérique annuel, une formation “animacoop” aux méthodes de travail collaboratives, des associations qui agissent en partenariat fréquent.)

Ce sont donc des acteurs aux statuts variés qui travaillent ensemble et se connaissent bien (collectivité territoriale, associations, enseignement supérieur, …).

Contexte économique

  • cantine : coworking
  • arrivée d'OVH sur Brest
  • 4 incubateurs : technopole, Télécom Bretagne,

Des réalisations concrètes dans le domaine des fablabs et de la fabrication numérique :

  • le Tyfab
  • le Téléfab
  • des projets éducatifs pour les scolaires (téléfab, petits débrouillards).
  • des projets éducatifs pour les temps de loisirs (petits hackers, débrouillarduino).
  • des projets issus du Tyfab : Open Street view, drône, ….
  • des projets collectifs auto-portés : Open Bidouille Camp 1 et 2 + junior (plus de 3000 visiteurs grand public)
  • une participation aux dynamiques territoriales : été TIC de Bretagne (participation à Tu Imagines ? Construis ! à Rennes, Forum des usages coopératifs, Brest en Biens communs, Solutic à Plougastel).
  • une participation aux évènements grand public organisés sous la tutelle des ministères: nuit des chercheurs, fête de la science
  • une culture du travail coopératif et en réseau.
  • un projet existant

Les Open Bidouille Camp

Il s'agit d'une sorte de “Maker Faire” à la française, le concept d'OpenBidouille Camp s'est concrétisé en septembre 2012 à Saint-Ouen. Par défi les Brestois ont lancé aux Parisiens, “on en fait un quand on veut !”, qui ont répondu “chiche !”. Un mois et demi après, nous organisions dans le grand hall de la mairie de Brest, un rassemblement d'une quinzaine d'assocations et d'entreprises brestoises autour du numérique et de la fabrication personelle. 30 stands et ateliers, tous gratuits et participatifs ont été offert au public sur les thèmes de la couture, imprimantes 3D, Arduino, Pirate Box, meubles “Enzo Mari” DIY, install Party, recyclerie, art de la rue, etc…Après le succès de l'organisation, le second succès fut populaire ! plus de 1000 personnes se sont déplacées dans ce hall qui avait réputation de ne pas attirer le public.

Un deuxième Open Bidouille Camp, six mois plus tard accueillait 1500 personnes, entre temps un Open Bidouille Camp Junior, organisé par les jeunes des clubs des petits hackers et des petits débrouillards, montraient le succès de la formule, et l'apétence de la population Brestoise pour ces questions. Fablab existant actuellement sur le territoire du pays de Brest :

  • Le Tyfab, fablab de la Maison du Libre :

Le Tyfab était, à son ouverture, plutôt bien équipé pour un fablab qui a ouvert ses portes il y a un peu plus d'un an : imprimante 3D, petite découpeuse laser DIY. Sont venus s'ajouter rapidement une fraiseuse manuelle, plusieurs autres imprimantes 3D, et puis récemment une fraiseuse numérique (un achat collectif) et un tour à métaux. ( Rapidement, quels sont leur utilité dans un fablab ? )

Il est à noter que cet équipement matériel est issu d'adhérents du Tyfab qui mutualisent leurs propres machines au profit d'une dynamique collective (les machines appartiennent pour la plupart à des individus, des entreprises ou ont été achetées collectivement par un crowdfunding entre membres).

Bien que le bouquet de machines soit varié, et offre déjà de nombreuses possibilités aux membres, des problèmes freinent le développement de l'actvité du lab : D'abord, les machines sont souvent la propriété d'un membre, qui en a besoin pour travailler, et s'en sert beaucoup (imprimantes 3D), le fablab n'obtenant que le temps restant.

Ensuite, certaines machines sont DIY, demandent beaucoup d'entretien et de maintenance (avec des pièces d'usures, par exemple la découpeuse laser, ou des consommables d'outils par exemple les fraises) et sont ainsi souvent hors service. Enfin, les machines sont limitées dans leurs capacités, que ce soit en terme de zones de travail, de puissance, ou autres. Il s'agit le plus souvent des machines les moins chères et les moins capables possibles, parce que achetées par des particuliers, ou entreprises naissantes.

  • Téléfab : le Fablab de Telecom Bretagne :

C'est un fablab au sein d'une école d'ingénieur, sa fonction est essentiellement éducative. Pratiquant l'ouverture, le téléfab est partie prenante de tous les évènements publics de la fabrication personnelle sur le territoire. Des expériences pédagogiques ont déjà été menées auprès de collègiens.

  • Les petits débrouillards Bretagne :

Un lieu de fabrication pédagogique installé à Brest depuis 1990 ! Parce que les petits débrouillards proposent des activités scientifiques réalisables à partir de matériels de la vie quotidienne, ils sont équipés deuis le début de leur histoire d'un labo dédié à la fabrication et au bricolage. Dans ce labo, ce sont des pédagogues qui viennent construire des dispositifs pédagogiques ou bien des participants aux activités qui viennent réaliser un projet.

Se rapprochant naturellement des acteurs de la fabrication numérique, le labo des petits débrouillards s'upgrade petit à petit.

Une innovation pédaogique : le labo “D”

Inspiré du Tinkering Studio de l'exploratorium de San Francisco, le labo-D est un espace d'exploration du bricolage et de la fabrication numérique : atelier “Franken-jouet” (démontage et recomposition de jouets électroniques cassés), Taol Avel - la table à vent (un tube, un ventilateur et voici une soufflerie pédagogique), le mur infernal (un mur à trou, des tubes, goulottes et autres circuits pour faire circuler des billes), l'atelier électroKids (base de l'électricité et de l'électronique), etc…

Et aussi atelier Débrouillarduino, découpe vinyl, ordinateur éclaté,… Connus pour leurs interventions pédagogiques dans les cadres scolaires, de loisirs, de la formation professionnelle, les petits débrouillards sont également concepteurs et éditeurs d'outils pédagogiques, organisateurs d'évènements (Open Bidouille Camp, Festival des petits explorateurs, etc…), organisateurs et animateurs de cafés des sciences, etc.

L'offre “Fablab” sur Brest : 420 m2 distribués dans la ville !

  • La Maison du Libre (MDL) : PAPI et clubs des petits Hackers dans le quartier de Pen Ar Créach. 100 m2
  • Le Tyfab de la MDL : dans le quartier Saint-Michel en centre-ville. 80 m2 avec toutes les machines
  • Les petits débrouillards : dans le quartier de Kerédern : 100 m2 d'espace pédagique + un labo de 40m2
  • Téléfab : 100 m2 au sein de l'école d'ingénieurs Telecom Bretagne.

Si sur le territoire, il existe des acteurs motivés, mobilisés et posant des actes concrets, il n'en rente pas moins qu'il y a des manques !

Brièvement :

  • Il n'existe pas de lieu permanent de pratique scientifique et technique sur le territoire
  • Courir d'évènements en évènements est consommateur d'énergie et ne permet d'installer une relation avec le grand public ou des partenaires dans la durée.
  • Il manque une unité de lieu.
  • Il manque un travail de coordination territoriale pour identifier et mettre et réseau des ressources humaines et matérielles (mettre en réseau les acteurs entreprises, association, identifier, localiser et permettre l'accès mutualisé des machines du territoire).
  • Il manque un travail de mise en synergie des acteurs éducatifs de la fabrication numérique.

Les membres du consortium “Les ateliers du Futur” :

  • L'association Maison du Libre

La Maison du Libre est un collectif rassemblant des personnes et des structures œuvrant sous les licences libres ou apparentées. Ainsi, ce ne sont pas seulement les informaticiens qui sont concernés, mais aussi les acteurs des cultures libres (musiciens, écrivains, photographes ..) et les producteurs de contenus mis en biens communs (associatifs, enseignants, personnes, etc.).

Objectifs de l'association

Les objectifs de la Maison du Libre sont de promouvoir le libre sous toutes ses formes et de contribuer à ce mouvement par des actions militantes : de conseil, d'accompagnement, de formation et d'organisation d’événements. Nous travaillons également sur la mise en place de projets autour des contenus suivants: sites web, logiciels libres, écrits partagés, créations artistiques, le tout reposant sur des standards ouverts.

Mais un autre objectif, que le nom de l'association illustre très bien, est de créer un lieu ou toutes les formes du Libre puissent s'incarner. Le Libre, c'est tout ce qui a trait au partage, le partage de savoir, le partage du savoir faire, le partage du fruit de son travail.

Fonctionnement

La Maison du Libre n'a pas de conseil d'administration, en effet c'est un comité de pilotage qui remplace le conseil d'administration. Le comité de pilotage est composé d'un président, d'une vice-présidente, d'un secrétaire, d'un trésorier, des représentants de projet, et des membres désirant participer au comité. Ce comité relativement dynamique évolue donc en fonction des projets en cours et de l'engagement des bénévoles, ces membres se réunissent une à deux fois par mois. Quelques chiffres

La Maison du Libre a connu une forte expansion avec le lancement du TyFab et l'évolution des ateliers des petits hackers. En un an, le nombre d'adhérents est passé d'une dizaine de membres à plus de 45 en avril 2013. Les membres actifs de l'association ont cumulé 2 700 heures de bénévolat de avril 2012 à avril 2013.

Financièrement pour l'année ( du 27 avril 2012 au 27 avril 2013 ) : Dépenses : 13 975,04 € Produit : 14 974,06 €

Les projets portés par la Maison du Libre :

Libr@net

Libr@net est une plate-forme gratuite et soucieuse de protéger vos données personnelles. Elle offre gratuitement des moyens de communiquer par internet. En créant un compte sur cette plateforme, vous pourrez disposer d’une boîte courriel, un blog, un organiseur, une carte chimère et la possibilité de discuter instantanément avec une ou plusieurs personnes (avec des salons virtuels de discussion).

TyFab, L'atelier de fabrication numérique

Le TyFab est le FabLab associatif Brestois. C'est un atelier équipé de machine-outils pilotés par ordinateur pouvant fabriquer ou modifier, rapidement et à la demande, des biens de natures variées (objets décoratifs, outils, etc.). Cela inclut les produits ne pouvant pas être fabriqués à grande échelle (pièces uniques). Ainsi, on retrouve dans ce local (24 rue Gasté à Brest), des imprimantes 3D fabriquées par les membres de la Maison du Libre, une petite découpeuse laser, une fraiseuse à commande numérique, un tour à metaux, et de nombreux autres outils. Le savoir-faire des bénévoles sur cette activité est très large (électronique, mécanique, modélisation …).

OSMOSE - Drone

L'objectif du petit bateau est de mesurer la bathymétrie dans la rade de Brest. En effet, ces données seront ensuite distribuées librement et constitueront la première carte maritime libre.

Open street view

L’objectif du projet Open Street View est de concevoir (ou alors : “l'objectif d'OSW est d'etre…”) un système de prise de vue panoramique et réaliser un outil de visite virtuelle en ligne. Avec le Tyfab (voir le projet ci-dessous), l'équipe du projet va construire un circuit pour synchroniser les appareils photo (ou camera) disposés en cercle à l'intérieur d'un support. Le dispositif est capable de numériser n'importe quel lieu. Tous les panoramas utilisés avec cet appareil seront diffusés sous licence libre (au sens GNU).

Ainsi, organiser une visite virtuelle d'un musée, de la côte bretonne ou des lieux publics non-numerisés (les universités, les hôpitaux …etc) sera possible.

L'événementiel

Install Party

Tout au long de l'année, nous organisons avec les associations INFINI, FINIX et le Patronage Laïque Municipal Guérin des « install party». Ce sont des moments où l'on propose d'installer le système d'exploitation libre GNU/Linux sur des PC des particuliers. Parallèlement, nous animons des ateliers sur différents sujets: Open Office, Musique Assistée par Ordinateur, Wine, Openstreetmap, les jeux libres …

Promotion des logiciels libres

Organisation de conférences, de débats et d'échanges pour promouvoir les logiciels libres. Ces manifestations s'adressent aux associations, aux institutions, aux particuliers, aux entreprises qui souhaitent découvrir et s'initier aux logiciels libres.

Des ateliers ont lieu tous les vendredis soirs dans les locaux de maison du libre autour des logiciels libres et d'aspects plus techniques.

Open Bidouille Camp Brest

Nous avons organisé deux Open Bidouille Camp à Brest (en une année solaire) dans le Grand Hall de l'hôtel de ville en partenariat notamment avec les Petits Débrouillards. Le concept de l'Open Bidouille Camp est de mettre en valeur la bidouille, c'est-à-dire le détournement d’objets, la conception fait maison. Ainsi, lors d'un de ces événements, on retrouve des ateliers d'électronique, d'informatique, de bricolage ….

Open Bidouille Camp (Junior)

Nous avons ensuite organisé un Open Bidouille Camp Junior (le 1er en France). Des jeunes entre 10 et 25 ans ont initié le public à leur savoir-faire. Ainsi, les petits hackers ont pu partager leur connaissance électronique, informatique et robotique.

D'autres événements

Nous avons aussi participé à de nombreux autres événements tels que le Forum des Usages Coopératifs, Étés-TIC de Bretagne, Giboullé Sonores, la fête de la science, le Carrefour des Communes avec l'ESAB, la nuit des chercheurs, Mômes en Fête avec le Quartz. Nous avons participé ou organisé 13 manifestations sur l'année 2012-2013.

Nos Activités

Les petits hackers

Ce sont des ateliers à destination des enfants/ados entre 10 et 17 ans environ qui viennent découvrir les différentes facettes de l’électronique et de l’informatique. Nous avons formé plusieurs groupes de petits hackers. Un groupe pour les débutants où nous parcourons quelques bases de l'informatique (les composants PC, les différents éléments du réseau, les commandes shell de base, et un peu de programmation). Un autre groupe avancé apprend de nouvelles bases en électronique et informatique.

Openlab

Les habitués du TyFab accompagnent les porteurs de projet tous les jeudis soirs à partir de 17h. Ils accueillent plus d'une quinzaine de personnes toutes les semaines. Ainsi, les étudiants de l'esab ont pu utiliser les lieux, les équipements et être aidés, pour le carrefour des communes, et pour leurs projets de fin d'année.

Logiciels libres

Tous les vendredis soirs, l'association Finix et Maison du libre mettent en place des ateliers autour des logiciels libres. Nos problématiques

Les locaux

La ville de Brest et la communauté urbaine de brest nous ont mis à disposition deux locaux:

Le premier local est mutualisé avec deux autres associations INFINI et “Canal Ti Zef”. Sa taille est parfaite pour des ateliers frequentés (plus de 20 personnes). Seulement, ces locaux ne sont pas adaptés pour notre fablab, le tyfab.

Le deuxième est un local de 70m² fourni par BMO. il est composé de 4 pièces. Selon la convention de prêt, nous ne pouvons pas accueillir plus de 20 personnes. Cela nous pénalise énormément car avec les petits hackers et/ou les openlab, nous atteignons régulièrement ce chiffre. Mais, au-delà du problème du nombre de personnes, ce local est déjà trop petit, nous ne pouvons pas stoker de matériel, ni ajouter de nouvelles machines (il faut laisser de l'espace pour travailler)

Cette séparation des lieux empêche des passerelles de se réaliser entre les groupes. La dynamique interne dans l'association en est affectée.

Ouverture des lieux

Le tyfab est composé d'une dizaine d'entreprises et une trentaine d'individus. Le lieu est regulièrement ouvert que ce soit le soir (le lieu est ouvert pratiquement tous les soirs de la semaine) ou en journée (une journée sur deux l'après midi). Mais il nous est impossible de fixer des heures d'ouvertures. Si nous mettons de côté les openlab, ces ouvertures sont liées au besoin des membres qui ont les clefs. Ces horaires rendent l'accès au tyfab difficile pour une personne extérieure ou une entreprise en journée toute la semaine.

Accompagnement

L'utilisation des machines nécessite un savoir-faire,il faut donc pouvoir accompagner les nouveaux membres sur l'usage de ceux-ci. Ces accompagnements ont lieu :

  • les jeudi soirs pendant l'openlab (tout public)
  • pendant les autres ouvertures de la semaine (utilisation par ses membres et ses invités)
  • lors de sessions où le lab est privatisé : actuellement nous ne sommes pas en mesure d'accompagner les entreprises à titre associatif.

Vers un fab academy ?

Éducation au numérique auprès des jeunes mais pas que… Nota : dans le cadre de la notion de (pseudo) “fablabacademy” un passeport numérique est à l'étude en version papier (et version numérique normalisée)

Coworking :

Quand un projet, naît dans un fablab et se concrétise par une “entreprise” (sens 'activité' ), il est fort à parier que cette entreprise souhaitera dans un premier temps continuer à développer son activité (prototypage, fabrication) au Tyfab. Or, nous n'avons rien de prévu pour les accueillir, ne serait-ce qu'une salle de travail à coté du tyfab.

Hébergement d'activité économique (à recouper avec la cantine pour la partie bureaux et postes informatiques bureautiques)

Politique de développement industriel (à définir ensemble)

  • Hébergement d'activité économique artisanale ou industrielle (Prototypage et Fabrication en petite série, )
  • Téléfab : le fablab de Telecom Bretagne

La situation géograhique du campus de Telecom Bretagne et le besoin de proposer un accès facile aux étudiants de cet école d'ingénieur explique la présence de ce fablab sur le Technopôle Brest-Iroise à 30mn en transport en commun du centre-ville de Brest. Créés presque simultanément, les deux fablabs communiquent beaucoup et animent des évènements ensemble. Le Téléfab est lié à une institution et, de ce fait, n'a pas toutes les facilités d'accès d'un fablab associatif, mais il cherche comment rendre accessible des machines de qualité professionnelle existantes dans ses laboratoires de recherche. Ce sont nos premiers partenaires.

  • Les petits débrouillards Bretagne : éducation populaire pour l'appropriation sociale des sciences et des technologies

Objet social de la structure :

L’association « Les Petits Débrouillards Bretagne » met en place des activités scientifiques et techniques pour les jeunes, forme des adultes (étudiants, parents, chômeurs, retraités), anime des événements scientifiques, organise des manifestations « tout public », conçoit et développe des outils dans une volonté de donner accès à la culture scientifique et technique pour tous.

Cette préoccupation sociale qui fonde “Les petits débrouillards Bretagne” s’appuie sur des pratiques conçues et élaborées par les militants de l’association en collaboration permanente avec différents partenaires et s’inspirant de différents champs disciplinaires.

Ces pratiques visent à :

  • Développer l’intérêt pour les questions scientifiques et techniques qui sont en lien direct ou indirect avec notre quotidien.
  • Sensibiliser et donner envie de s’approprier une démarche d’interrogation, construire de la connaissance et du sens.

C’est précisément là que se situe la contribution éducative des petits débrouillards : permettre d’acquérir une démarche expérimentale et scientifique nécessaire à la formation de citoyens actifs capables d’opinions réfléchies et portant un regard curieux et informé sur leur environnement et le monde.

Carte d’identité de l'association :

  • Déclaration en préfecture : le 28 mai 1990 à Rennes
  • Date de publication au journal officiel : 30 juin 1990
  • Nombre d’années d’existence : 23 ans
  • Sigle : APDB
  • Siège social : 13 bis bd du Portugal - 35200 RENNES
  • Tél. 02 99 50 05 14 - Fax : 02 99 50 08 06
  • Mail : bretagne@lespetitsdebrouillards.org
  • Réseau d’appartenance : Association Française des Petits Débrouillards
  • N° SIREN : 38047555800058
  • Code APE : 9499Z

Agréments :

  • Jeunesse et Education Populaire, attribué par la DRDJS Bretagne le 20 décembre 2002
  • Agrément des associations complémentaires de l'enseignement public, attribué par le Rectorat de Bretagne le 4 juin 1999
  • Association reconnue d’intérêt général par la Direction Générale des impôts le 4 février 2005
  • Agrément entreprise solidaire, attribué par la préfecture de région Bretagne, en date du 16 avril 2012

En 2012 :

  • 1 pôle régional
  • 5 pôles départementaux dont 1 virtuel
  • 6 antennes locales
  • 3 bus d’animations itinérantes
  • 1 réseau de 19 associations régionales (Association Française des petits débrouillards) - 1er réseau d'animation scientifique de France.
  • 21 administrateurs / 16,41 E.T.P. permanents
  • Une centaine d’animateurs
  • 1 festival régional
  • 1 conseil scientifique
  • Budget de : 1.033.454,60 €
  • Près de 9 240 heures d’animation et de 1080 heures de formation dispensées.
  • Cantine

Des coworkers

Le projet

Finalité

  • Faire émerger et accompagner des projets de fabrication numérique à l'échelle du pays de Brest (en collaboration avec la dynamique régionale “BzhLab”) pour le grand public, les entreprises, les associations, les établissement d'enseignement (écoles, collèges, Lycées, grandes écoles).
  • Ouvrir un lieu dédié.

Objectifs

Le consortium “XXXXXXXXXXX” donne une organisation et nouvelle ampleur à la fabrication numérique à l'échelle du pays de Brest.

Les objectifs du projet “XXXXXXXXXXX” sont :

  • Renforcer et animer le réseau d'acteurs de la fabrication numérique et du DIY dans le pays de Brest.
  • Mutualiser les ressources humaines et machines au profit des porteurs de projets (individus, associations, entreprises, enseignement).
  • Mettre à disposition un équipement de machines de qualité au profit des projets du territoire
  • Offrir un centre de ressources physique et en ligne sur la fabrication numérique et le DIY.
  • Organiser et animer des ateliers pédagogiques (pour les scolaire, le temps de loisirs, jeunes et adultes) ainsi que des formations de formateurs.
  • Animer et diffuser les notions de libre, biens communs, innovation technologique et sociale.
  • Accueillir et accompagner les néophytes et les porteurs de projets
  • Créer du lien entre les jeunes et les entreprises
  • Participer à la création d'emplois sur le territoire
  • Bâtir un modèle économique qui garantisse la pérennité du projet.

Concrètement, le projet comporte plusieurs objectifs opérationnels interdépendants traduits en plusieurs fonctions : La fonction de production matérielle : l'Atelier

  • Un ensemble de machines à disposition des porteurs de projet : imprimantes 3D, découpeuse laser, Fraiseuse numérique, découpe vinyle.
  • Stock de matériel fongible.
  • Poste de travail informatique.
  • Réseaux de machines spécifiques identifiées sur le territoire du pays de Brest : Plieuse numériques, imprimantes 3D de précision, … dans les grandes écoles, université, lycée technique professionnel, entreprises.

Une fonction d'accueils des publics : le Tiers-lieu

  • Accueillir dans une ambiance conviviale.
  • Développer la mutualisation, le travail coopératif.
  • Accueillir les activités numériques
  • proposer une forte amplitude horaire : petits déjeuners pour les entreprises, soir et week-ends pour le grand public, horaires d'école (pour l'accueil de groupe scolaire et des temps d'animation péri-scolaire), temps de loisirs.

La promotion de la culture libre, des biens communs :

  • Les productions réalisées seront sous licence libre.
  • Des projets “brevetables” pourront éclore et être accompagnés selon la charte des fablab du MIT.
  • Le lab dispose d'un centre de ressources libres à la disposition des individus, groupes, écoles, entreprises.
  • des temps de formation, de débat sur ces questions.

La fonction éducative :

  • être un centre de ressources pour tous les acteurs
  • espace d'ingénieurie pédagogique du numérique, de la fabrication personelle et du DIY.
  • mettre à disposition des enseignants et animateurs une pédagothèque (malle pédagogiques comprenant le matériel nécessaire et des scénarii pédagogiques pour réaliser des projets pédagogiques avec une classe entière. Arduino, raspberry pi, modélisation 3D, etc…).
  • Intervenir auprès de scolaires du Pays de Brest : écoles, collèges, lycées.
  • permettre au public éloigné d'avoir accès à la fabrication personnelle
  • accueil grand publique
  • valoriser les savoir-faire
  • être un lieu de pratique scientifique technique et industriel de culture libre.

La fonction réseaux

  • d'humain
  • d'acteurs
  • regrouper différentes structures
  • accéder à des machines présentes sur le territoire
  • travailler sur la mutualisation et la complémentarité
  • rendre visible et pérenne le réseau, lui faire dépasser le grade de l'implication personnel par une dynamique de territoire
  • de projet
  • faciliter la création de projets
  • accompagner les porteurs de projets

Choisissant stratégiquement de prioriser l'obtention d'effets tangibles, nous choisissons en priorité d'investir dans les neurones plutôt que dans le béton !

Si la finalité du projet est bien de disposer d'une unité de lieux rassemblant les différentes fonctions, nous travaillerons d'abord à rendre opérationnelle les services.

Concernant le lieu :

  • LIEU : Lieu de partage de savoirs, de savoir-faire, d'outils et de compétences
  • USAGE : Lieu d'expérimentation, apprentissage, de penser et faire différemment
  • EST : Libre et open source

Ce lieu est le support physique d'un projet de mise en réseau et de travail collaboratif s'articulant avec les acteurs individuels et organisés du territoire du pays de Brest.

Le lieu est un catalyseur de projets, il comprend différents espaces fonctionnels :

  • espace machines : 200 m2
  • espace “stockage et exposition des projets en cours” : 10 mètres linéaires avec des casiers.
  • espace pédagogique (capacité d'accueil d'une classe) : 100 m2
  • expositions temporaires : 100 m2
  • espace documentation/centre de ressources : 100 m2
  • espace débat : 60 m2
  • espace cafet' et débat : 100 m2
  • espace visio-conf' : 30 m2 peut-être mutualisé avec un des autres espaces
  • espace coworking 100 m²
  • Espace magasin ( espace stockage compris ) matériauthèque et matériel de démarrage pour le prototypage électronique ?

(

  • boutique du DIY et de la fabrication numérique personnelle : 30 m2
  • matériauthèque 100 m² (100 m2 de matériaux ??? c'est Leroy-Merlin ? Combien de tonnes de matériaux y a-t-il à stocker ? Qu'y a-t-il à mettre dans 100m2 ? C'est énorme non ?

> c'est un Fablab! ( proposition 1 : peut-être partiellement pris en charge par les entreprises ? proposition 2 : à intégrer à la notion de “boutique Fablab” )

Effectivement, ca contient la boutique. Et l'espace dépendra de la taille de la matériauthèque, mais dans l'idée de devenir rentable, la matériauthèque est importante.

)

Stratégie

pour atteindre nos objectifs, nous avons élaboré une stratégie en 3 volets :

  • faire exister le réseau
  • développer un modèle économique
  • rechercher un lieu

Faire exister le réseau

Le réseau sur le territoire c'est d'abord du travail humain, pour cela, nous procéderons à l'embauche d'une personne. Elle sera encadrée pour devenir autonome à la finale. Le comité de pilotage de ce projet composé des membres acteurs du projet l'encadrera et lui donnera des directives.

Rassembler l'existant

Puisque le Tyfab et Téléfab existent déjà et fonctionnent en accueillant du public, nous proposons de rassembler dans “Les ateliers du Futur” le matériel existant pour donner une base solide au projet.

Liste des machines mises à disposition au Tyfab :

  • des imprimantes 3D
  • une petite découpeuse laser DIY
  • une fraiseuse manuelle
  • une fraiseuse CNC
  • un tour à métaux
  • autres matériels et outils (oscilloscope,(…),électronique de commande numérique de machine[CNC], (…))

Liste des machines du Téléfab :

  • une imprimante 3D

Liste du matériel des petits débrouillards :

  • 10 mallettes pédagogiques Arduino
  • 1 Arduino Géant
  • 1 WebTV : véritable régie télévisuelle comportant 3 caméra HD robotisée, une caméra HD sur pied, une régie son, une régie vidéo, le matériel nécéssaire pour faire des diffusions en direct.
  • Le Débrouillobus pour rayonner dans la ville.
  • Un site web de ressources en ligne : http://www.wikidebrouillard.org avec plus de 45 fiches tutorielles Arduino.
  • Un ordinateur éclaté

Le projet d'équipement matériel : Afin d'atteindre un niveau d'équipement permettant un fonctionnement fluide du fablab, permettant à tout projet de prototypage rapide ou de fabrication de s'épanouir, il faudrait ajouter :

  • Une matériauthèque, pour les plastiques, bois, filaments, et autres matières premières
  • Plusieurs imprimantes 3D, avec des capacités/usages differents ( précision, matériaux )
  • Une découpeuse laser grand format
  • Un routeur a commande numérique
  • Machine “pick and place”
  • Un ou plusieurs postes de travail pour la modélisation 3D et la génération de commandes numériques
  • Un poste de travail léger pour chaque machine à commande numérique
  • Divers outils courrants ( type bricolage ) dédiés au lab

Sourcer les machines du territoire : Nous savons que sur le territoire brestois il y a quantité de machines. que ce soit l'UBO, TELECOM BRETAGNE, les entreprises, les collèges , les lycées …etc Seulement nous n'y avons pas accès. L'UBO à travers 3 'départements' collabore avec le(s) fablab(s)

  • IUP GMP [Philippe LE DREZEN]

propose des prestations tarifiées de services sur le prototypage :

  • impression 3D [préciser la technologie]
  • impression 3D par dépot de fil (Reprap OSHW)
  • polymère (machine sous vide)
  • parc de machines industrielles
  • IUT [Jean VAREILLE]
  • acquisition 3D, visualisation 3D, Impression 3D
  • 3eme service :
  • (imprimante 3D et expérimentation matériaux)
  • parc de machines industrielles

Modèle économique du Fablab :

L'objectif du projet est d'atteindre l'autonomie et l'équilibre financier en deux ans. Les ressources sont constituées de :

  • recette propres : ventes de prestations ( activité pédagogique et service ) et de matériel ( magasin )
  • subventions de fonctionnement
  • subvention sur projets
  • dons et legs (dentreprises privées, d'individuels).
  • mises à disposition de biens et services.

Nature des recettes propres : pédagogiques :

  • Accueil de groupes scolaires : écoles primaires, collèges, lycées.
  • Déplacements dans les établissements scolaires.

Formations professionelles :

  • Formation à l'utilisation des machines/passeport bzhlab
  • Formation logicielle, mise à disposition d'un lieu (salle info, formation blender …)

Adhésions :

  • adhésion : individuelle, forfait entreprises et forfait entreprise non libre

Autres ventes :

  • matériauthèque (comment sont imaginées les recettes liées à la matériauthèque ?).
  • vente de matériel : Kit arduino, makey-makey, composants, …
  • personnes en portage salarial pour répondre à des missions (ne plus refuser de faire ce qu'on sait faire ?)

Le projet éducatif : Projet de mettre en place des activités pédagogiques orienté électronique. Il s'agit d'intervenir auprès des collèges et lycées de brest métropole océane et de susciter la curiosité des jeunes dans le domaine électronique.

Copie pure

projets/reseaufablabrest.txt · Dernière modification: 2016/07/19 15:36 (modification externe)